Document Actions
Blason Cîteaux

Histoire de l'Ordre de Cîteaux

De 1098 à 1789
Quelques pièces seulement

Il existe de nombreuses publications imprimées sur le sujet ainsi que sur internet : http://www.abbayes.net/histoire/cisterciens/index.htm

Notre site veut mettre à la disposition du public des documents originaux, particulièrement des pièces historiques ou des études.

En Savoie les Cisterciens s'implantèrent dès les origines et les fondations furent nombreuses. Leur histoire a été brossée par Christian REGAT au début du livre qu'il consacra à un abbé de Tamié dom Arsène de Jougla (1707-1727).

Après le brillant essor du XIIe siècle, de l’Ordre de Cîteaux, le sens de l’austérité primitive se perdit. Dans la seconde moitié du XVe siècle, ce relâchement, encore aggravé par la commende, à laquelle l’Ordre n’avait pu échapper, était ressenti comme scandaleux. En Savoie, ces désordres étaient particulièrement graves. En 1486 le Père Abbé de Balerne est envoyé par le Chapitre général de Cîteaux visiter les monastères de Savoie. Il dresse le procès-verbal de sa visite en latin. Le texte est publié par Benoît Chauvin, dans Mélanges à la Mémoire du Père Anselme Dimier, Pupilin, Vol 3. Nous donnons ici la traduction des abbayes d'Hauterive, La Maigrauge, La Fille-Dieu, Le Lieu, Hautecombe, Aulps, Tamié, Bellerive, Bonlieu, Ste-Catherine, Le Betton.

Le 17ème siècle fut une période de décadence pour les Ordres religieux, mais aussi de retour à l'austérité primitive. La réforme des Feuillants fut approuvés en 1599. Un rapide parcourt du siècle est donné. Pour une présentation plus détaillée.

L'abbé de Rancé réforma son abbaye de La Trappe en 1664.

En 1677, Tamié fit de même en prenant exemple sur La Trappe.

Dom Eustache de Beaufort avait réalisé la même transformation à Sept-Fons en novembre 1663. Des études ont été publiées :
- "Dom Eustache de Beaufort et la réforme de Sept-Fons", par P. Bernard Martelet, moine de Sept-Fons, in Cîteaux commentarii cistercienses, tome 14, 1963, p. 280-292.
- "Dom Eustache de Beaufort et son œuvre monastique" par P. Bernard MARTELET, in Collectanea ordinis cistercensium reformatorum, 1963, p. 273-275.

La communauté de Sept-Fons avait pris en charge le prieuré du Val-des-Choux en 1765 et y envoya des religieux. L'abbé dom Dorothée Jalloutz favorisa l'introduction d'une nouvelle réforme encore plus austère que la précédente.
- Dominique Dinet en donne l'historique dans "Le Val-St-Lieu une fondation monastique au temps des Lumières" in : Réforme et continuité dans l'ordre de Cîteaux, colloque de St-Mihiel, 1992, publié par Cîteaux commentarii cistercienses, 1995, p. 117-131.

La communauté de Sept-Fons resta fervente. Un Précis de la vie de l'Abbaye de Sept-Fons en Bourbonnais a été imprimé à Moulins, en 1784.

Une Description de la vie à Sept-Fons et au Val-des-Choux renommé Val-Saint-Lieu a été écrite par Fr. Théotime, témoin direct.

La Révolution française dispersa les moines et moniales, mais certains ne s'exécutèrent que par la force. Ainsi l'expulsion du Val-des-Choux,  Val-Saint-Lieu, en juin 1792.

Des moines de la communauté de La Trappe résolurent de fonder un nouveau monastère hors de France. Ce fut le début de La Valsainte en juin 1791 et d'un chapitre suivant sur notre site.

 

À de nombreux cisterciens ont été confiées des charges dans l'Église : pape, cardinaux, évêques. Une liste presque complète est fournie en allemand, jusqu'en 1900.

La biographie d'Amédée d'Hauterives (+1150) a été rédigé en latin peu de temps après sa mort au 12ème siècle. La traduction en a été exécuté par un moine de Tamié, P. Anselme Dimier.

Des idées reçues circulaient sur les Trappistes, du genre : Frère il faut mourir - Creuser sa tombe chaque jour - Avoir tué père et mère - Les emplacements malsains. Père Anselme Dimier les a reprises dans un petit opuscule : La sombre Trappe, -2, Éd. de Fontenelle, 1946, 82 pages.

P. Anselme Dimier a recueilli un ensemble de noms de monastères de Cîteaux en France : Clarté Paix et Joie, -2, Éd. L'Abeille, 1943, 64 pages.

Une grande partie du manuscrit de Nicolas Cotheret Les Annales de Cîteaux a été publiée par P. Louis Lekai dans Analecta cisterciensia, 40 (1984) p. 150-303 ; 41 (1985) p. 42-315 ; 42 (1986) p. 265-330.
Le document original aux Archives de l'Abbaye de Tamié compte 1162 pages, couvrant la période de 1098 à 1730 environ.
Nous donnons le texte intégral des parties omises ou résumées.


- En 1501 une femme viola la clôture à l'abbaye de Cîteaux. (Cf. AC 1985, p. 43)

- En 1654, dom Vaussin, abbé de Cîteaux fit un voyage pour présider un Chapitre général de la Congrégation de Haute-Allemagne. (Cf. AC 1985, p. 203)

- En 1661 dom Vaussin se rendit à Rome pour rencontrer le pape. Son secrétaire en livre le récit. (Cf. AC 1985, p. 215)

 

 

 
 
Abbaye Notre-Dame de Tamié - 1242, chemin du monastère - 73200 Plancherine - France - webmestre@abbaye-tamie.com
Mentions légales | Plan du site