Document Actions

blason la trappe
L'histoire des Trappistes au 19ème siècle
Chapitre 1- De 1791 à 1827

Chapitre 2 - Les Trappistes de 1827 à 1892




L'histoire des Trappistes au 19ème siècle
Chapitre 1- De 1791 à 1827
 Études et documents
relatifs à l’Histoire des Trappistes de 1791 à 1827

mis à la disposition par : Les Archives de l’Abbaye de Tamié ©

Ces fichiers sont à usage privé
et ne peuvent pas être publiés sans l'autorisation des ayant-droits.
 


La Révolution française, en promulguant des lois à l’encontre de l’Église, des Ordres religieux comme institutions, provoqua de profonds bouleversements. Des moines, des moniales, des laïcs voulurent réagir.
Ainsi, des moines de l’Abbaye de La Trappe, près de Soligny (Orne), décidèrent, en 1791, de continuer à vivre selon leur choix de vie. Ils s’exilèrent en Suisse, dans l’ancienne chartreuse de la Valsainte. Ils rédigèrent un historique enthousiaste de leur établissement (1791-1794,) accompagnée d’une présentation des sources de ces Règlements, sous forme d'Instruction aux Religieux, qu'ils mirent en tête de l'édition des Règlements de la Valsainte, en 1794.
Le pape Pie VI ordonna au Nonce d’ériger la Valsainte en Abbaye, par un bref en date du 30 septembre 1794. Il louait le zèle déployé par les moines, mais il ajoutait : « Nous n’entendons nullement approuver en quoique ce soit l’Institut en question ». Ce fut un coup très dur pour les Trappistes. Pour se justifier, ils rédigèrent un Avertissement qu’ils placèrent au début du premier tome des Règlements. L'Historique, l'Instruction, l'Avertissement forment la première partie (pages I-XXXIII et 1-104) du premier tome des Règlements.
Ils terminèrent le second tome par des Déclarations rédigées par les Religieux protestant de leur attachement à ce genre de vie très austère.
L’édition de 1794 comporte une Table des matières par ordre alphabétique ; la présente suit l’ordre des chapitres.
Frère François de Paule Dargnies a rédigé ses Mémoires... sur cette période, il fait l'historique des Origines : l’élaboration des Règlements et de l’élection du premier abbé de la Valsainte.
La partie législative occupe 820 pages sur les 1005 de l’édition des Règlements de la Valsainte de 1794. Nous en proposons des extraits.
Dom Augustin de Lestrange, supérieur du groupe des fondateurs avait exercé la charge de maître des novices et avait donné à ces derniers des conférences. Elles furent  regroupées sous le titre Instructions aux Frères du noviciat, qui inspirèrent fortement la démarche de la nouvelle communauté. Ce document plusieurs fois remanié servit aussi pour d'autres communautés : Jouarre, La Pierre-qui-Vire. Vous avez ici la version des Archives de l'Abbaye de La Trappe, cote 213/18 (Avec autorisation)
Pour promouvoir les volumes des Règlements de la Valsainte, un prospectus fut largement diffusé en France : Petit exposé du genre de vie que l’on mène à la Valsainte. Les fondateurs de la Congrégation de Picpus en furent influencés, ainsi que par les Règlements de la Valsainte?
Pour des moniales, un monastère fut fondé à Sembrancher, en Valais, en 1796. Un article de A. Chappaz paru en 1892 sur les Trappistines en retrace l'histoire.
Un article de P. Grellet paru en 1949 sur la princesse Louise de Bourbon-Condé, trappistine sous le nom de Soeur Marie-Joseph donne des précisions sur cette personne qui joua un rôle important.
Dans leurs relations avec l'évêque de Sion (Valais, Suisse) et la cure de Sembrancher, les Trappistes ont constitué des dossiers d'archives. Ces documents ne sont pas mis en ligne, mais sont consultables auprès de ces fonds.
Comme vestige du monastère double, de moines et de moniales de Sembrancher, seul subsiste un crâne, conservé à la cure de Sembrancher.
Des enfants furent accueillis par les moines et les moniales et un tiers-ordre fut créé pour les encadrer. Emmanuel Bonjean, un jeune qui fut élève à la Valsainte entre 1807 à 1811 a écrit ses mémoires? (Avec l'aimable autorisation de Mme Anne-Brigitte Donnet, auteur de l'article, paru dans les Annales Valaisannes, bulletin annuel du Valais Roman p. 53-70, (1986).
En 1798, la Suisse fut envahie par les troupes révolutionnaires françaises, l'implantation à Sembrancher en fut affectée.
Moines et moniales décidèrent de fuir à travers l’Europe pour conserver leur genre de vie. Dans un contexte exceptionnel, ils prirent des moyens exceptionnels, une présentation en devient nécessaire.
* Plusieurs récits de cet Odyssée monastique nous sont parvenus :
- Un texte de dom Augustin de Lestrange, datant de début août 1798, orthographe conservée.
- Mère Stanislas Michel - Marie de la Trinité Kervingant ; "Aux origines des Cisterciennes-Trappistines..." ; Cf. Cîteaux commentarii cistercienses ; 1984, t. 35, fasc. 3-4, p.185-214.)(Archives de l'Abbaye de la Trappe, cote 871/7).
- Soeur Saint-Maur Miel ; Cf. M.-L. Coudanne, « ... Relation des voyages d’une religieuse du Calvaire de Paris pendant son émigration » ; Cîteaux commentarii cistercienses, 1990, t. 41, fasc. 3-4, p. 403-466.
* La Révolution française voulut supprimer les moines et les moniales en les expulsant de leur monastère. Plusieurs tentèrent de reprendre la vie commune dans la clandestinité, parfois avec succès. Certains écrivirent et des lettres nous sont parvenues. Nous présentons celles de soeur Gabrielle Gauchat, trappistine de 1803 à 1809.
*-* L'Odyssée monastique fut un épisode fameux du point de vue monastique et aussi humain.

*-*-* Certains eurent la force, le courage, la foi, l'endurance pour tenter l'aventure à l'Ouest. Les essais en Amérique entre 1803 et 1815 ne laissèrent rien de concret.

*-*

 *-**--*  *--**-*-

Dom Augustin de Lestrange a écrit de nombreuses lettres. Un certain nombre se retrouve dans des fonds d'archives privés ou publics. Notre site voudrait rendre accessible ce genre de document : inconnus, difficile d'accès, originaux, articles publiés depuis longtemps ou à faible tirage... Si vous en connaissez, faites-nous le savoir.

 

 
Abbaye Notre-Dame de Tamié - 1242, chemin du monastère - 73200 Plancherine - France - webmestre@abbaye-tamie.com
Mentions légales | Plan du site